Saké

Le saké japonais, ou nihonshu, est une boisson issue de la fermentation du riz.

Son titre alcoométrique volumique oscille généralement entre 12 et 18% d’alcool par volume.

Ce n’est donc en aucun cas un alcool distillé ou un spiritueux.

Il est produit à partir de riz, mais aussi d’eau, de kô​ji (champignon) et de levures.

Le saké peut être décrit ainsi : une bière de riz qui se déguste comme un vin.

Concernant la température de service, il s’agit de la seule boisson fermentée au monde qui peut se déguster entre 5 et 55 °C. La température de service dépend du type de saké et du contexte de dégustation.

Il peut accompagner tout un repas.

Mais en terme d’accords, le saké n’est pas complice comme peut l’être un vin. En effet un vin est complice avec un plat, c’est à dire que l’on cherche à ce que le plat mette en valeur le vin et vice versa.

Or la qualité première du nihonshu est d’être un fantastique exhausteur de goût.

Il se révèle être l’écho des saveur d’un mets. Certains diraient qu’il est un support aux saveurs gastronomiques. Ainsi l’objectif du saké est de se mettre au service du mets, d’amplifier les sensations tactiles et gustatives de celui-ci.

Avec le saké, les possibilités d’accords sont encore plus riches et variées qu’avec le vin. Alors qu’il est difficile de marier un vin avec certains mets, comme les soupes, l’œuf ou les saveurs vinaigrées (pickles), le nihonshu peut magnifiquement bien faire ressortir les saveurs de ces plats.

Là où le vin échoue, le saké réussit.

Votre sélection

3 résultats affichés

3 résultats affichés