Publié le 2 commentaires

Dégustation de vin ch’ti : le Charbonnay

Dégustation de vin ch'ti : le CharbonnayDégustation en présence du vigneron, samedi 23 avril 2016, de 15h00 à 19h00.

 

Terril n°9 de la fosse « 2 bis », à Haillicourt, dans le Pas-de-Calais.

Sur le versant sud de la montagne noire, se dressent fièrement 2000 valeureux pieds de chardonnay.

La vision de ces vignes parfaitement alignées, trônant en plein cœur des houillères, est surréaliste.

Mais qui donc a eu cette idée folle, un jour de planter cet improbable vignoble ?

 

Un pari qui n’est pas si fou que ça…

Olivier Pucek est un enfant du pays, né aux pieds de cet imposant et majestueux vestige. Il est aujourd’hui propriétaire d’un vignoble en Charentes.

Dégustation de vin ch'ti : le Charbonnay
Olivier Pucek en plein étiquetage

Descendant d’une famille de mineurs, ce vigneron Ch’ti est resté viscéralement attaché à ce paysage culturel, classé patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 2012.

De l’observation, une solide expertise, une patience à tout épreuve, beaucoup d’envie et un brin de folie. Voici la recette qui a germé dans la tête d’Olivier et qui a permis à ce projet hors-norme d’éclore.

Certes le climat manque quelque peu d’ensoleillement. Mais Olivier compte sur le sol pour pallier le déficit de chaleur.

C’est en 2011 qu’il décide d’y planter 30 ares de vignes avec Henri Jammet, un vigneron charentais de renommée, réputé pour ses étonnants vins blancs à base de chardonnay.

Le chardonnay est vigoureux et polyvalent, capable de fournir un moyen d’expression à n’importe quel terroir. Il s’adapte idéalement aux climats frais et constitue un cadre dans lequel nos deux vignerons vont pouvoir s’exprimer.

Ce grand cépage a donc été choisi pour produire ce vin de terril, un cru minier qui sera naturellement nommé Charbonnay.

 

Dégustation de vin ch'ti : le Charbonnay
Nouvelles plantations réalisées en mai 2015

Les qualités d’un grand terroir

La vigne préfère largement les sols pauvres.

Ça tombe bien car le sol schisteux et charbonneux du terril haillicourtois est non seulement ingras et peu fertile, mais aussi sec car particulièrement perméable et drainant. Il faut dire que le dénivelé flirte avec les 80%!

Les premiers pieds sont plantés entre 50 et 90 mètres d’altitude.

La vigne qui pour se nourrir est obligée de plonger profondément ses racines sous terre, bénéficie d’une bonne photosynthèse grâce à la chaleur accumulée et restituée par les gravats sombres de l’exploitation minière.

Le terril émet même des fumerolles à son sommet.

Dégustation de vin ch'ti : le Charbonnay
La récolte du Charbonnay, millésime 2015

L’implantation à flancs de coteaux, sur des versants abrupts et orientés plein sud, permet de capter le maximum de lumière disponible. Tout est donc réuni pour compenser le manque d’ensoleillement de la région.

Le vent se révèle particulièrement actif dans les hauteurs de la colline artificielle. Il a un effet asséchant, protège la plante du mildiou et de la pourriture grise et permet de produire de beaux raisins, à l’état sanitaire remarquable.

Une micro production, pour l’instant interdite à la vente

Grâce à son exigence, son audace et son originalité, le projet d’Olivier et de Henri a brillamment réussit à faire parler de lui dans le milieu du vin.

Lors d’une dégustation à l’aveugle réalisée en février 2016, le Charbonnay a tenu la dragée haute à de prestigieux vins blancs en se classant parmi les vins préférés des amateurs et des professionnels présents.

Dégustation de vin ch'ti : le CharbonnayL’aventure haillicourtoise a même eu des répercussions médiatiques outre-Manche, notamment via la BBC.

Pourtant la production actuelle du vignoble est anecdotique en quantité, puisque elle atteint à peine 300 bouteilles.

Qui plus est, Charbonnay n’est pas autorisé à être commercialisé.

En effet, le Pas-de-Calais est considéré par l’INAO comme un territoire non viticole, tout comme par exemple le Finistère et l’Eure-et-Loir qui sont privés du droit de commercialiser le vin de leurs terres.

Cette restriction devrait néanmoins être bientôt levée, une mesure votée par Bruxelles autorisant dorénavant la commercialisation de vins produits dans n’importe quelle région.

Vous l’aurez compris, ce projet me tient particulièrement à coeur car il a le mérite de participer à la sauvegarde de la mémoire de la région. C’est pour cette raison que je tiens à vous le faire découvrir et surtout à vous le faire déguster!

Ayant réussit à obtenir une seule et unique bouteille, je vous propose de partager avec vous ce précieux flacon, en présence d’Olivier qui nous fera également goûter ses vins charentais, délicieux jus emprunts de fraîcheur et de tension.

Publié le Laisser un commentaire

Goûte le son #3 avec Tony Melvil

Goûte le son #3 avec Tony MelvilDresser des passerelles entre le vin et l’univers musical d’un artiste.

Déguster un vin est un art en soi. Le recevoir pleinement, goûter ses secrets, nécessite un apprentissage.

C’est en mettant nos sens en éveil que l’on peut être à même d’apprécier davantage la dégustation. Il en est tout à fait de même pour l’écoute de la musique.

Avec l’envie de décloisonner les savoirs dans le plaisir et le partage, je vous propose de réunir deux arts qui invitent à l’éveil des sens et à la découverte de nouvelles émotions.Goûte le son #3 avec Tony Melvil Susciter un dialogue, nourrir un débat autour de ce mariage riche et audacieux.

Des vins seront spécialement sélectionnés afin d’entrer en harmonie avec l’univers musical mis à l’honneur.

Les techniques professionnelles de dégustation entreront au service de l’appréciation musicale, tandis que l’artiste témoignera de sa démarche artistique.

Chacun pourra s’approprier l’histoire de la chanson et celle du vin, qui pour un moment exceptionnel n’en formeront plus qu’une.

L’artiste invité : Tony Melvil

Goûte le son #3 avec Tony Melvil
Issu du millésime 1982, ce violoniste classique de formation est né à Dijon, aux portes de la fabuleuse Côte de Nuit.

Tony Melvil, c’est un cru aux textes percutants, réjouissants de précision, délicieusement « pince-sans-rire », qui nous ouvre les portes d’un univers sombre et chaleureux à la fois.

Tel un splendide Grand Cru de Bourgogne, cet univers mérite toute l’attention nécessaire, afin d’apprécier à sa juste valeur sa singularité et sa complexité, afin de mettre en lumière et de savourer tout son potentiel.

Et quelle récompense ! Ses chansons taquines et satiriques sont un régal pour ceux qui ont la dent ironique.

Artiste accompli, tour à tour violoniste, guitariste, comédien et compositeur, on retrouve les influences d’un Dominique A, d’un Serge Gainsbourg ou d’un Arthur H.  On ressent également chez cet auteur distingué de subtiles, délicates et élégantes réminiscences de blues.

https://www.youtube.com/watch?v=gsUPsGn46e8

 Le déroulement la soirée

Cette troisième édition de Goûte le son aura lieu à la cave Les Vins d’Aurélien, le jeudi 24 mars 2016, de 19h00 à 21h45.

4 vins soigneusement choisis seront proposés à la dégustation.

Le nombre de participants est volontairement limité à 14 personnes afin de privilégier la qualité des échanges.

La séance sera rythmée par quelques assiettes gourmandes, spécialement sélectionnées pour une parfaite harmonie avec les vins servis.

La dégustation sera rythmée par 5 titres joués par Tony Melvil en solo.

Tarif de la soirée : 70€/personne.

Vous souhaitez y participer :

Goûte le son #3 avec Tony MelvilL’inscription est obligatoire.

Votre réservation sera confirmée uniquement après réception de votre règlement.

Toute annulation devra être annoncée au minimum 7 jours avant la date dudit atelier.

Tout atelier non pris ou non annulé dans les délais sera dû.

Les Vins d’Aurélien se réserve le droit d’annuler ou de reporter une soirée Goûte le son en cas de force majeure ou si le nombre minimum de participants (7 personnes au moins) n’est pas atteint. Un avoir ou un remboursement sera alors proposé.

Les participants reconnaissent être informés qu’ils peuvent éventuellement être filmés ou photographiés dans le cadre de diffusions promotionnelles.

Pour réserver: contactez-moi

Goûte le son, on en a parle dans La Voix du Nord.

Cet événement est coorganisé par Les Vins d’Aurélien et Vailloline Productions.

Publié le Laisser un commentaire

Dégustation en présence du vigneron, samedi 26 mars 2016

Dégustation en présence du vigneron, samedi 26 mars 2016
Vincent Bonnal, un vigneron qui vous veut du bien.

Voyage, Voyage,

Vincent Bonnal a longtemps rêvé de contrées lointaines.

Fils de vignerons, il s’est écarté du travail de la terre qui lui a longtemps semblé trop dur.

Un jour, ses racines l’ont rattrapé.

Alors après moult expériences étrangères enrichissantes (à Londres, au Chili et surtout en Chine), il décide de reprendre le domaine familial.

Dégustation en présence du vigneron, samedi 26 mars 2016
Ça se passe comma ça dans les vignes de Vincent ! Tout le monde y est à l’aise, même les coccinelles !

De sa jolie planque, nichée en plein cœur du Parc Naturel du Haut-Languedoc, notre homme des vignes fait valoir son pedigree et travaille celles-ci « en accompagnant la nature au lieu de la combattre ».

 

Un vigneron très nature

La biodynamie rayonne au milieu des nids d’oiseaux et des abeilles qui butinent. D’ailleurs Vincent se définit lui-même comme un éleveur de coccinelles bio depuis 2012… . 

Le vignoble est enherbé, la végétation y est touffue, tout comme la particularité capillaire du maître des lieux, qui cajole ses terres comme un jardin

Dégustation en présence du vigneron, samedi 26 mars 2016
Un nid douillet au milieux des vignes.

Du haut de ses coteaux le protégeant de chaleurs écrasantes, ce faiseur de vins venus d’ailleurs nous régale de crus non corsetés et éclatants de fraîcheur.

 

Des quilles attachantes

Vincent balance des cuvées bourrées de peps, au mordant inattendu et secoue son terroir avec des jus irrésistibles de franchise.

Notre fougueux paysan s’occupe personnellement de ses 6 hectares à tout casser, de la taille à la vendange. Il observe, écoute et ose.

Dégustation en présence du vigneron, samedi 26 mars 2016
L’usage de la biodynamie, le non travail du sol, l’équilibre de la vigne avec l’écosystème environnant.

Il vit avec sa terre et déroule sans fausse note des pinards sanguins, taquins, euphorisants, sans élitisme, et qui collent la chair de poule.

Élu « Révélation de l’année 2015 » par le Food Omnivore Book, Vincent descendra de ses sols caillouteux, muni de ses armes anti morosité, afin de venir épater les papilles lilloises.

Alors si vous voulez goûter bon, nature, sauvage et frais, si vous voulez un vigneron qui vous sorte le grand jeu, rendez-vous à la cave le samedi 26 mars 2006, entre 11h00 et 13h00, puis entre 14h30 et 19h00.

 

Dégustation en présence du vigneron, samedi 26 mars 2016Voici les 3 références que vous pourrez déguster :

  • « Luna Novéla » 2013 – Rouge (60% grenache, 20% merlot, 20% syrah)

Une proposition fruitée qui est à la fois juteuse et d’une grande buvabilité. Une succulente touche cacaotée rend particulièrement ensorcelant ce petit bijou. Bien gaulé, il se donne sans compromis et peut tout aussi bien faire des yeux de velours à un suprême de pintade fermière qu’à un appétissant croustillant de boudin noir.

  • « Domaine de Pélissols » 2012 – Rouge (60% syrah, 40% merlot)

La chair est généreuse, doublée d’une belle carrure. La richesse alcoolique est équilibrée par une acidité de bon aloi, calée dans le cœur du vin. Un vin de gastronomie extra qui irriguera avec plaisir de beaux morceaux de viandes rouges.

  • « Domaine de Pélissols » 2014 – Blanc (70% muscat, 30% chardonnay)

Un jardin d’agrumes et de fruits exotiques, puissant et équilibré, qui fait frais dans le dos. Plutôt corsé, je l’imagine faire des merveilles avec des gambas poêlées aux épices thaï, un filet de barbue aux girolles et épinards ou encore un délicieux Saint-nectaire

Photos © Domaine de Pélissols

Publié le Laisser un commentaire

Les Vins d’Aurélien souffle ses 3 bougies !

Les Vins d'Aurélien souffle ses 3 bougies !2012 —> 2015

Les Vins d’Aurélien souffle ses 3 bougies !

Voici le bilan de ces premières et exaltantes années passés avec vous:

1 caviste toujours aussi comblé et aussi insatiable de découvertes.

2 ateliers-concerts Goûte le son lancés sur scène. Deux superbes expériences avec de purs artistes. D’ailleurs une troisième édition de cet improbable combo « caviste-musiciens » est en genèse. Je ne vous en dis pas plus pour l’instant!

3 années riches en échanges et en partages, passées à vous dénicher les quilles qui sauront vous titiller les papilles.

7. C’est le nombre de jours qui nous sépare du marronnier par excellence du pinard : le Beaujolais Nouveau. Non celui-ci n’est pas un sous-vin juste bon à finir à l’évier! Au contraire, il existe de véritables pépites qui vous feront dire que la bouteille n’était pas assez grande. Je vous en dévoilerai et suggérerai quelques unes très bientôt 😉 … .

66 newsletters conçues et envoyées. Pour vous tenir au jus bien sûr!

100. Ce chiffre n’a pas bougé d’un poil depuis l’ouverture de la cave. Il s’agit du pourcentage d’indépendance et de passion injecté dans le choix de mes vins et de mes alcools. Je sélectionne tout moi-même et vous propose ainsi une alternative à l’univers des vins de grande consommation, bien loin de l’uniformisation.

129 ateliers-dégustations engloutis. Pour moi l’essentiel est de trouver les mots justes et sobres afin de partager émotions et perceptions autour d’un flacon, transformer la table en une agora.

200 alcools et spiritueux. Une sélection drastique mais non exhaustive qui a pu être agrandie dès cette année. Grâce à votre soutien je peux ainsi d’avantage mettre à l’honneur la fabuleuse diversité offerte par la distillation. Quel noble et magnifique art !

1172 « j’aime » attribués sur ma page Facebook et vous êtes de plus en plus nombreux à suivre cette aventure.

162 201 vues du site depuis sa création.

10 000 énormes mercis à tous les curieux, les néophytes, les enthousiastes, les hésitants, les forcenés, les exigeants, les amoureux, les inconditionnels, les zinzins de la dive bouteille.
Ce projet m’a permis de les rencontrer.

 

Photo : L’impertinente

Publié le Laisser un commentaire

Mille sabords ! Du vin belge !

Mille sabords ! Du vin belge !

Un des vignobles les plus septentrionaux d’Europe

Planté à la frontière du sud de la Flandre Occidentale, à quelques kilomètres au nord de Bailleul, un vignoble de 10 hectares à tout casser, se dresse avec fierté entre le Mont Noir et le Mont Rouge.

Entre deux monts est tout naturellement le nom de ce domaine.

C’est ici que Martin Bacquaert secoue un terroir au potentiel insoupçonné, mène une maison aussi sérieuse que talentueuse et balance des vins belges époustouflants d’élégance.

Ce jeune vigneron est originaire de cette région. En 2005 il réalise son rêve de faire pousser un magnifique petit coin de vignes sur la terre de ses ancêtres.Mille sabords ! Du vin belge !

Pari gagné, ses vins sont une véritable révélation !

Samedi 7 novembre 2015, entre 15h00 et 19h30, Martin sera présent à la cave afin de vous faire goûter ses cuvées renversantes de précision et de fraîcheur.

Il vous expliquera également sa singulière et fascinante démarche qu’est celle d’élever la vigne dans une région au climat si frais et si humide.

 

Voici les 3 références que vous pourrez déguster 

« Cuvée Raphael » – Blanc sec (chardonnay)

On croque dans des raisins. La bouche est d’abord grasse puis vire rapidement sur la nervosité. Il y a de la fraîcheur, de la légèreté et une classe folle dans ce vin.

« WMille sabords ! Du vin belge !iscoutre » – Méthode traditionnelle (kerner et chardonnay)

Un style épuré et racé, un souffle vivifiant. Le jus est cristallin, droit et acidulé. La bulle y est tranchante, admirablement fine et généreuse. Pour moi, l’équivalent d’un très joli champagne.

« Zientje » – Méthode traditionnelle (vin de pomme et vin de raisin)

Rond et généreux en arômes mais jamais exubérant. Délicat et irrésistiblement friand, ses bulles accompagnent idéalement un apéritif gourmand ou un dessert. Se laisse glouglouter tout seul !

Publié le Laisser un commentaire

Goûte le son avec Tim Fromont Placenti – LE FILM

Goûte le son avec Tim Fromont Placenti - LE FILM

Du vin et du son !

C’est avec l’envie de décloisonner les savoirs dans le plaisir et le partage, que j’ai réunit, durant cette chaleureuse soirée de juin 2015, deux arts qui invitent à l’éveil des sens et à la découverte de nouvelles émotions.

Déguster un vin est un art en soi. Le recevoir pleinement, goûter ses secrets, nécessite un apprentissage.

Je suis persuadé que c’est en mettant nos sens en éveil que l’on peut être à même d’apprécier davantage la dégustation.

Il en est tout à fait de même pour l’écoute de la musique.

 

De superbes souvenirs pour les papilles et les oreilles.Goûte le son avec Tim Fromont Placenti - LE FILM

Susciter un dialogue, nourrir un débat autour de ce mariage riche et audacieux, telle est la vocation de cette rencontre Goûte le son.

J’ai eu un énorme plaisir à partager ces moments d’écoute et d’échange avec les dégustateurs présents, le groupe ‪Tim Fromont Placentiet leur manager ‪Vailloline‬.

C’est avec gourmandise que j’ai sélectionné ces vins qui sont entrés en harmonie avec un univers musical fabuleux de flamboyance, délicieux de fraîcheur et de générosité.

Je tenais encore à remercier Tim, François et Maxime pour leur curiosité et leur démarche artistique qui ont permis cette expérience.

Publié le Laisser un commentaire

Atelier-dégustation « Rhums du monde » : jeudi 2 juillet 2015

Atelier-dégustation "Rhums du monde" : jeudi 2 juillet 2015Voyager avec le rhum c’est faire escale à Marie-Galante ou à la Réunion, voguer de Cuba à la Jamaïque, ou encore traverser l’Amérique du Sud et l’Océan Indien.

Cette magnifique eau-de-vie, produite à partir de la canne à sucre, est un formidable vecteur de partage, d’échange et de générosité.

Venez découvrir l’histoire et les aventures de ce que les matelots appelaient naguère le « tafia ».

Qu’il soit blanc ou ambré, agricole ou de mélasse, vous pourrez déguster et apprécier la fantastique richesse, olfactive et gustative, de ce breuvage époustouflant de diversité.

Cet atelier dégustation aura lieu le jeudi 2 juillet 2015 à 19h15.

50 € / pers

 

Comment se déroule une dégustation ?

A travers la dégustation de 5 références, partez à la découverte de l’univers magique du rhum dans un environnement ludique et convivial.

Le nombre de participants est volontairement limité à 14 personnes afin de privilégier la qualité des échanges.

Chaque séance dure de 19h15 à 21h45 et sera accompagnée de diverses assiettes gourmandes, spécialement sélectionnées Atelier-dégustation "Rhums du monde" : jeudi 2 juillet 2015pour une parfaite harmonie avec les rhums proposés.

Si vous souhaitez en savoir d’avantage, Florine qui est journaliste au magazine Mon Univers Maisona testé pour vous un atelier-dégustation.

Le Chti, le City guide du Grand Lille, a attribué à Les Vins d’Aurélien son coup de cœur des ateliers-dégustation.

 

Vous souhaitez y participer

L’inscription est obligatoire.

Votre réservation sera confirmée uniquement après réception de votre règlement. Toute annulation devra être annoncée au minimum 7 jours avant la date du dit atelier. Tout atelier non pris ou non annulé dans les délais sera dû.

Les Vins d’Aurélien se réserve le droit d’annuler ou de reporter un atelier en cas de force majeure ou si le nombre minimum de participants (7 personnes au moins) n’est pas atteint. Un avoir ou un remboursement sera alors proposé.

Pour réserver: contactez-moi

Publié le Laisser un commentaire

Goûte le son #2 avec Tim Fromont Placenti

Goûte le son #2 avec Tim Fromont PlacentiDressons des passerelles entre le vin et l’univers musical d’artistes

Déguster un vin est un art en soi. Le recevoir pleinement, goûter ses secrets, nécessite un apprentissage.

C’est en mettant nos sens en éveil que l’on peut être à même d’apprécier davantage la dégustation.

Il en est tout à fait de même pour l’écoute de la musique.

Avec l’envie de décloisonner les savoirs dans le plaisir et le partage, nous allons le temps d’une soirée réunir deux arts qui invitent à l’éveil des sens et à la découverte de nouvelles émotions.

Susciter un dialogue, nourrir un débat autour de ce mariage riche et audacieux.

Goûte le son #2 avec Tim Fromont Placenti

Des vins seront spécialement sélectionnés afin d’entrer en harmonie avec l’univers musical mis à l’honneur.

Les techniques professionnelles de dégustation entreront au service de l’appréciation musicale, tandis que l’artiste témoignera de sa démarche artistique.

Chacun pourra s’approprier l’histoire de la chanson et celle du vin, qui pour un moment exceptionnel n’en formeront plus qu’une.

 

L’artiste invité : Tim Fromont Placenti

En 2014 après Jésus-Christ, un musicien lillois multiplie miraculeusement les instruments et les étiquettes musicales.

Wild-folk, indie-opera, free-rock, tout est possible avec Tim Fromont Placenti, artisan de chansons où il pleut des mellotrons Goûte le son #2 avec Tim Fromont Placentisaupoudrés à la cannelle.

“Original Sadtrack (From The Cinnamon Screen)”, premier disque entièrement écrit, arrangé et enregistré par Tim Fromont Placenti, a des airs de jam-session flamboyante et mystique entre Andrew Bird, Tim Buckley, Sufjan Stevens et The Do.

Prenez et écoutez en tous.

 

Le déroulement la soirée

Cette deuxième édition de Goûte le son aura lieu à la cave Les Vins d’Aurélien,  le jeudi 18 juin 2015, de 19h00 à 21h45.

Tarif de la soirée : 70€/personne, uniquement sur réservation.

4 vins soigneusement choisis seront proposés à la dégustation.

Le nombre de participants est volontairement limité à 14 personnes afin de privilégier la qualité des échanges.

La séance sera rythmée par quelques assiettes gourmandes, spécialement sélectionnées pour une parfaite harmonie avec les vins servis.

La dégustation sera entrecoupée de 5 titres joués par Tim Fromont Placenti.

J’animerai les échanges avec les dégustateurs, leur distillant les secrets des vignobles, les méthodes utilisées par les professionnels, les gestes pour déguster et les mots pour en parler.

Le groupe évoquera l’histoire du titre, ses anecdotes, son processus créatif et l’écho que l’histoire du vin goûté a avec son propre parcours.

 

 

Vous souhaitez y participer :

Goûte le son #2 avec Tim Fromont PlacentiL’inscription est obligatoire.

Votre réservation sera confirmée uniquement après réception de votre règlement.

Toute annulation devra être annoncée au minimum 7 jours avant la date du dit atelier.

Tout atelier non pris ou non annulé dans les délais sera dû.

Les Vins d’Aurélien se réserve le droit d’annuler ou de reporter une soirée Goûte le son en cas de force majeure ou si le nombre minimum de participants (7 personnes au moins) n’est pas atteint. Un avoir ou un remboursement sera alors proposé.

Les participants reconnaissent être informés qu’ils peuvent éventuellement être filmés ou photographiés dans le cadre de diffusions promotionnelles.

Pour réserver: contactez-moi

 

Goûte le son, on en a parle dans La Voix du Nord.

Cet événement est coorganisé par Les Vins d’Aurélien et Vailloline Productions.

Publié le Laisser un commentaire

Dégustation Genièvre de Houlle

SameDégustation Genièvre de Houlledi 30 maientre 11h00 et 19h00, Lionel Persyn nous fera l’honneur de sa présence afin de goûter à son noble et généreux genièvre.

Lionel aura à cœur de vous parler de son art et de son savoir-faire, qui incarnent une des dernières distilleries traditionnelles et artisanales de la région Nord-Pas-de-Calais.

 

Cousin du gin

Notre spécialité flamande est une eau-de-vie, c’est à dire une boisson alcoolisée obtenue grâce à la distillation d’un produit fermenté, en l’occurrence issu de céréales.

Sa naissance en Flandre remonte au XVIIIème siècle, grâce à une technique provenant de Hollande. C’est à Dunkerque que fût construite la 1ere distillerie française.

Historiquement sa production se situe au Nord-Ouest de l’Europe. Il existe d’ailleurs des alcools similaires en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et en Hollande, notamment le gin.

 

Persyn, distillerie de genièvre fin depuis 1812

Elle se situe à Houlle, au bord de la rivière éponyme, près de Saint-Omer.

Son genièvre est produit par triple distillation en alambic discontinu d’un distillat de moût saccharifié issu exclusivement de 3 céréales : le seigle, l’avoine et l’orge.

C’est le 3e passage en alambic, s’effectuant en présence de genièvre, qui parfume et donne son nom à la boisson.

Après une période d’élevage, où il mûrit lentement en fût de chêne, le genièvre est embouteillé sans filtration à froid, afin de ne pas le dénaturer et ainsi conserver toutes ses qualités olfactives et gustatives.

Voici les 3 réalisations qui seront mises à la dégustation … .

 

Dégustation Genièvre de HoulleCarte dorée

Une robe claire. Le nez d’un bouquet de fleurs et d’un sac de grains, remarquablement doux.

La bouche est minérale, fraîche et fine.

Je vous recommande de le servir rafraîchi, en accompagnement d’un poisson fumé, d’un sorbet au citron ou d’une tarte Tatin.

Autre magnifique accord à tester, ce genièvre s’acclimate à merveille avec les saveurs du maroilles.

Carte Noire

Dégustation Genièvre de HoulleCarte Noire

Fruit d’un assemblage de genièvres âgés jusqu’à 6 ans et plus.

A la fois élégant et puissant, boisé et herbacé, il offre une délicieuse persistance en bouche.

Son caractère et sa complexité font de lui un digestif divin !

 

SpécialDégustation Genièvre de Houlle

Une grande proportion d’avoine entre dans sa composition, offrant une personnalité grasse et onctueuse.

Les notes gustatives, d’épices et de caramel, sont affolantes de gourmandise.

Très agréable en apéritif, il s’entend également à merveille avec un vacherin glacé ou des profiteroles au chocolat.

Publié le Laisser un commentaire

Dégustation Château la Martinette

Dégustation Château la MartinetteSamedi 23 mai 2015entre 11h00 et 19h00je vous propose de venir goûter à la fraîcheur et à l’élégance des vins du Château la Martinette.

Guillaume Harant, maître de chai de ce splendide domaine situé au cœur du Var, sera présent afin de partager avec vous son authentique passion.

Dorénavant un des fers-de-lance de la Provence, lové dans un havre de quiétude depuis 1620, la Martinette offre des vins particulièrement sveltes et racés.

Voici les vins qui vous seront proposés à la dégustation … .

Rollier de la Martinette – roséP1090220

Côtes de Provence parfaitement équilibré, fruit de l’alliance du grenache, du cinsault et de la syrah.

Vif et nerveux, il a du mordant et présente une finale fraîche due juste à ce qu’il faut d’acidité.

Un régal avec des beignets de crevette, des tagliatelles aux Noix de saint Jacques ou tout simplement avec des tapas.

 

Dégustation Château la MartinetteChâteau la Martinette – blanc

Fruit du mariage entre le rolle et le sémillon, c’est un jus incisif et précis, porté sur les notes de fleurs et d’agrumes.

Un grand vin de gastronomie qui sublime une flamiche aux poireaux, magnifie un saumon en croûte de chorizo ou encore transcende un chèvre frais en feuilleté.

 

Imbroglio Merlot – rougeDégustation Château la Martinette

Gourmandise et puissance sont les deux maîtres-mots de ce cru à la concentration étonnante, à la bouche ronde et charnue.

Un rouge qui envoie et saura tenir la dragée haute à un tajine d’agneau aux pruneaux, un rôti de porc à la moutarde ou encore des magrets de canard au miel.

 

Dégustation Château la MartinetteLa Tournée des Princes – rouge

Une majorité de syrah, complétée d’un peu de mourvèdre et de cabernet-sauvignon, nous offre ici un vin à la fois majestueusement charpenté et admirablement fin.

La bouche, épicée et chaleureuse, croise à merveille le feu avec un gigot d’agneau, un tournedos de bœuf ou des aiguillettes de canard aux figues.